La meilleure surface pour le joueur

Jouer sur terre battue c’est aussi devenir une meilleure personne. La terre battue développe certaines vertus:

La générosité: On prépare le terrain pour les joueurs qui viennent nous remplacer sur le court georges-balaie
La solidarité: La qualité des courts est l’affaire de tous les joueurs
L’honnêteté: L’arbitrage y est facilité et les joueurs peuvent « rendre » des points; les enfants sont moins incités à tricher
La convivialité: c’est la surface la plus à même de réunir les jeunes et les vieux
La patience et l’endurance: le jeu est plus lent que sur les surfaces dures

ombre_tb_service
L’esthétisme: quand on attache de l’importance à l’esthétisme des courts, la surface se doit d’être de couleur proche de la brique pilée “le rouge”


sanchez_01La persévérance: celui qui croit toujours pouvoir changer le cours défavorable d’une partie  a plus de chances de le faire sur tette battue

L’intelligence: la terre battue permet de développer toutes les tactiques 

L’éducation:  quoi de mieux pour un enfant de l’école de tennis que de lui apprendre à nettoyer son court (traîne, balai) et le rendre accueillant pour ceux qui vont l’utiliser après lui.

 

Les joueurs réclament la Terre Battue
Depuis quelques années, une frustration s’exprime dans le monde entier notamment au travers des joueurs de plus de 35 ans, des entraîneurs qui ne disposent plus de surface sur lesquelles toutes les tactiques du jeu s’acquièrent, et des personnes sensibles à un mode de vie plus proche de la nature dans le cadre de leurs loisirs ou de leur pratique sportive.
Les vétérans sont de plus en plus nombreux et ils veulent jouer sur terre battue pour sauvegarder leurs articulations.
Mais les jeunes aussi apprécient le plaisir de glisser: sur la neige, sur l’eau… sur terre
Les statistiques montrent que les clubs « terre battue » gardent leurs licenciés ou en attirent de nouveaux.

L’élite aussi réclame la Terre Battue
La France figure régulièrement dans les meilleures nations du tennis ! Pourtant nous n’avons pas eu de finaliste en simple messieurs à Roland Garros depuis 1988.
Chez les dames, c’est pire : depuis 1967, seule Mary Pierce qui a fait ses gammes aux Etats-Unis a atteint la finale.

C’est sur terre battue qu’on trouve les meilleures conditions pour améliorer son tennis ; la vitesse y est moindre que sur les surfaces synthétiques et sur le gazon; on a le temps de développer une tactique gagnante sans brutaliser son corps; le coefficient d’amortissement des chocs est meilleur que sur les surfaces dures; l’intelligence tactique y a plus de chance de s’y développer.

 Tous les entraîneurs s’accordent à dire que c’est sur terre battue qu’on se forge un jeu complet:

« La formation des jeunes joueurs et joueuses de haut niveau passe par une grande pratique sur terre battue ; tous les entraîneurs rencontrés dans le monde entier sont unanimes sur ce point. »
Bernard PESTRE  1988


« A quatorze-quinze ans, les jeunes doivent apprendre à exécuter les coups de fond de court, mais aussi à mener un échange. Et rien ne vaut la terre battue pour cet apprentissage. »
Tim GULLIKSON  1990

« Ce court-là, je l’ai construit moi-même, avec mes joueurs, Pat CASH n’a pas appris à jouer ici, mais sur des courts semblables. Je suis convaincu que sur surface rapide vous ne bâtissez rien. »
Ian BARCLAY  1992

« Si vous entrainez plus souvent vos joueurs à jouer sur terre, je pense qu’ils deviendraient de meilleurs joueurs sur toutes les surfaces… Les entrainer sur terre leur permettra même d’être meilleurs sur surface rapide, à mon avis ! La manière dont le jeu a évolué, avec la technologie, les raquettes, les cordages, le physique ou la vitesse, fait qu’il devient impératif de savoir construire un point et de jouer en lifts, avec les angles, de prendre la balle tôt. Evidemment, il faut maitriser tous ces paramètres, quelle que soit la surface en question. Mais sur terre, cette maitrise, cet équilibre s’avère primordial. »
Patrick McEnroe. 2009